L'Isle-Jourdain (32600)

rubrique Actualités

Sanseverino, l’artiste jazz-vélo !

Quand l’association du Véloscope a demandé à Stéphane Sanseverino d’être parrain de ce festival unique, "100% vélo", sa réponse n’a pas tardé. Un "grand oui" pour ce passionné de la petite reine, qui n’hésite pas à rouler quelques kilomètres avant un concert. Souvent présent sur le Tour de France, le guitariste manouche ne cache pas son admiration pour les forçats de la route.

Et qui dit Sanseverino, dit concert. Et pour la première fois depuis presque 33 ans, l’Isle Jourdain accueillera une festivité musicale d’envergure à l’occasion de la tournée en trio de l’artiste. Un spectacle cosmopolite qui devrait ravir les amateurs et les passionnés. A ne louper sous aucun prétexte !

> - Attention, changement de programme : au regard des conditions climatiques annoncées, le concert de Sanseverino est délocalisé à la Salle Polyvalente de l’Isle Jourdain. Ne pouvant donné pleinement la dimension festive souhaitée, le concert sera entièrement gratuit* !!

* Les personnes ayant acheté des places sont priées de prendre contact avec le Véloscope (05 62 07 75 80 - contact@veloscope.fr) pour se faire rembourser.

Afin d’en savoir plus sur Stéphane Sanseverino, nous lui avons demandé d’écrire l’édito du festival. Le voici...

Bon alors, comment écrire un édito quand on est ni journaliste ni écrivain et que soi-même, on ne lit jamais les éditos parce qu’en fin de compte c’est quand même un peu chiant il faut bien le dire !
Même avec un sujet supra intéressant comme celui-là : tu vas faire un concert dans un vieux vélodrome entouré de gens qui ont la même passion que toi c’est a dire le vélo et la musique. (Vivement un concert avec des amateurs de tête de veau sauce gribiche !).

Sauf que, quoi dire ? Parce que ce ne sont pas des trucs dont on parle. Le vélo on grimpe dessus, on va tout droit pendant 1h30 ensuite on essaie de rentrer par « pas le même chemin » et au final on a fait 100 bornes.
La musique c’est un peu pareil, on en parle pas on la joue. On prend sa guitare pour 10mn et quand on la pose, ben en fait, il est 23h30 et on n’a pas vu le temps passer.

En tournée par exemple si on a pas de vélo, et bien la journée on se fait un peu ièche…
Sachant que nous z’autres les musiciens notre boulot commence vraiment vers 16h, notre bus arrivant sur le lieu du concert vers 8h du matin, certains font du jogging, d’autres boivent des bières ou jouent à la wii ou autres trucs d’ados attardés !
Quand il fait pas un temps de clébard ou aussi de Classique de printemps en Belgique et ben moi j’vais rouler plutôt 1h ou 2 mais jamais plus parce que ça bouffe un peu la voix pour le soir.

Pendant ce temps j’oublie tout et j’me vois dans la peau d ‘un mec en échappée, ou mort blessé après une chute dans le col d’Aspin, je reviens sur les hommes de tête a 45 de moyenne alors que ça grimpe méchamment etc etc …

Avant j’avais un GPS de vélo dont je tairai la marque puisqu’en bon écologiste, je l’ai balancé dans un fossé un jour qu’il me faisait tourner en bourrique et en rond dans la grande banlieue de paris.
Depuis ce jour, quand j’arrive dans un endroit que je ne connais pas , mon réflexe est d’ aller tout droit même si ça grimpe ou pire si ça descend…parce que si ça descend, ça veux dire que ça va remonter et on sait pas à quel pourcentage .
Le vélo est en réalité un sport dangereux , dangereux et ridicule si l’on en juge par comment, ceux qui on des tenues des années 80 et 90, sont sapés...
C’est à cause de la mode cycliste de ces années là que l’on ne doit pas montrer à ses voisins que l’on va rouler et que l’on part a 6h du matin quand tout le monde dort !

Prenez par exemple, les surfers. Ils sont plus ou moins habillés pareil mais il y a un coté plus détendu dans leur attitude, qui vient du fait qu’ils sont souvent défoncés à la bière ou au pétard…c’est la seule différence..

Voilà pourquoi le vélo c’est pas si simple

Stef Sanseverino